Cosm

Le Monde Interactif
December 1, 1999
by Yves Eudes

« VOUS VENEZ d'acquérir un ordinateur tout neuf, bourré de mégahertz et de gigabits, avec tous les derniers gadgets. Et maintenant, qu'allez-vous en faire ? Envoyer des messages électroniques ? Jouer, deux heures par jour ? Quel gâchis ! (...) Vous êtes sur Internet, mais vous n'en faites pas vraiment partie, car vous ne faites que prendre. » Or, pendant ce temps, dans le monde entier, des chercheurs, des enseignants, des artistes, ont désespérément besoin d'une puissance de calcul qu'ils ne trouvent nulle part : « Seuls, il leur faudra des mois, peut-être des années, pour mener à bien leur entreprise. Le Net pourrait le faire en quelques minutes. » Adam Beberg, informaticien vivant à Chicago, est habité depuis des années par un grand dessein : utiliser Internet pour réunir et mettre en partage la gigantesque réserve de puissance sous-utilisée, disponible dans les innombrables ordinateurs individuels connectés au réseau. La mise en place pose de multiples problèmes, mais le principe est simple : « Tout projet important peut être découpé en morceaux » et chaque morceau peut être confié à un ordinateur différent. Ils travailleront en simultané, puis renverront le résultat de leurs calculs à un serveur central qui recollera les morceaux. Une fois qu'un internaute aura décidé de rejoindre ce réseau d'entraide, la mise en partage de sa machine se fera automatiquement, presque à son insu.

M. Beberg n'en est pas à son coup d'essai. Il est le créateur de distributed.net ( Le Monde du 23 janvier) , un système regroupant périodiquement des milliers d'internautes dans un but précis : déchiffrer un message codé, soit par goût de l'exploit, soit pour prouver que le logiciel de cryptage n'était pas assez puissant pour garantir la confidentialité des correspondances.

Le nouveau système, baptisé Cosm, est plus complexe, car il devra gérer la « distribution » de n'importe quel type de projet, scientifique ou artistique. M. Beberg a entrepris de recruter sur Internet une équipe de volontaires capables de mettre au point les protocoles et les applications qui permettront aux ordinateurs distants de collaborer. Ensuite, il faudra convaincre des milliers d'internautes de base de se prêter au jeu. M. Beberg espère réaliser les premiers tests dès le début 2000, pour intervenir dans divers projets, notamment de recherche pharmaceutique, de cinéma numérique ou d'intelligence artificielle.


© Mithral Inc. 1995-2017. All Rights Reserved.
Mithral® and Cosm® are trademarks of Mithral Inc.